Soumission de manuscrits

 

Les Éditions du Grand Midi publient des ouvrages dans les domaines suivants:

Philosophie, Littérature et Arts.

Le but de ces publications n'est pas commercial. Il ne s'agit pas d'entrer dans la concurrence sur le marché du livre pour vendre au public davantage de livres du même genre que ce qui lui est déjà abondamment offert. Il s'agit au contraire de rendre publics des ouvrages qui puissent apporter une contribution nouvelle à notre culture. C'est pourquoi seuls sont publiés des textes qui apportent de nouvelles manières de voir, de penser et de s'exprimer.

Les Éditions du Grand Midi ne publient pas en principe d'ouvrages purement utilitaires, ni de livres de divertissement, de témoignages, d'études simplement érudites, de présentations ou interprétations académiques, de compilations savantes, de catalogues d'expositions. Elles ne publient pas non plus de recueils de poèmes.

Il est possible de faire parvenir des manuscrits aux éditions par courrier électronique de préférence. Les manuscrits ne seront pas retournés. Les décisions négatives ne sont pas obligatoirement motivées (elles ne prétendent pas représenter une sorte de jugement objectif sur la valeur des manuscrits présentés, mais uniquement un jugement sur l'opportunité pour les Éditions du Grand Midi de les publier). Les manuscrits envoyés en vrac à plusieurs éditeurs, ou sans justification du choix des Éditions du Grand Midi, ainsi que les projets, textes incomplets, mal écrits ou formellement défectueux ne sont pas pris en considération.

Les manuscrits qui représentent une sincère ambition d'apporter une contribution nouvelle à notre culture et qui nous sont envoyés avec le désir spécifique de trouver leur place dans les publications des Éditions du Grand Midi sont les bienvenus.

NOTE IMPORTANTE:

La modification des conditions d'édition, notamment avec l'apparition de l'édition électronique, incite à une réflexion sur cette activité et la manière de la poursuivre de la façon la plus pertinente. Nous suspendons pour un temps l'édition classique durant cette réflexion et prions les auteurs de ne plus nous envoyer de manuscrits jusqu'à nouvel avis.